Skip links

Développer l’empathie : clé de voûtes des compétences sociales

Développer l’empathie : clé de voûtes des compétences sociales

Les qualités humaines sont aujourd’hui primordiales pour assurer l’harmonie et le bien travailler ensemble. L’empathie c’est-à-dire la capacité à s’immiscer dans la peau de l’autre pour mieux le comprendre fait partie des « softskills » clés dans l’interaction sociale.

Mais alors, comment prendre l’apparence de l’autre ? La première façon consiste à faire comme si mentalement nous étions l’autre en nous interrogeant et prenant du recul par rapport à certaines situations vécues. Possible, oui mais pas évident du tout cet « arrêt sur image » qui nous oblige à « sortir la tête du guidon », prendre du recul et utiliser tout son imaginaire pour s’inventer différemment.

Un autre moyen qui démontre de plus en plus son efficacité est le processus d’incarnation en réalité virtuelle. En effet, grâce au casque de réalité virtuelle, on peut prendre la place d’un personnage pseudo réel, sentir que l’on devient ce personnage et évoluer dans la situation où il se trouve.

Le sentiment de présence est prouvé scientifiquement en réalité virtuelle. La capacité à faire preuve d’empathie en comprenant les émotions de l’autre est donc favorisé par cet outil très puissant qui en quelques secondes nous envoie dans des scènes de la vie réelle professionnelle en nous faisant vivre ce que l’autre éprouve.

Prise de conscience, recul et mise en place de comportements plus constructifs sont observables en réalité virtuelle

Des études américaines prouvent qu’en prenant la peau d’une personne sans abri, en vivant sa vie au quotidien, à même le sol, dans des conditions d’insalubrité et de risques importants….on devient plus conscient de ce qu’elle vie et plus apte à signer des pétitions pour les sans abris ensuite !

De même, incarner une personne d’une autre couleur de peau que la nôtre, comprendre les regards, voir discriminations qu’elle subit, permet de voir le monde autrement et par là même de développer des comportements plus éthiques.

Les stéréotypes négatifs et irrationnels disparaissent après une formation en réalité virtuelle basée sur l’incarnation de l’autre. Les comportements pro-sociaux et collaboratifs, facteurs de croissance pour l’organisation sont motivés. Le cheminement dans un scénario murement réfléchi permet de gagner en discernement, empathie et d’une manière générale en évolution personnelle profitable à tous.

Vous souhaitez mettre en place des formations humaines innovantes en réalité virtuelle dans le cadre de programmes liés au mieux vivre ensemble, à la sensibilisation aux stéréotypes, discriminations, incivilités, harcèlements, rapports intergénérationnels ou homme-femme ? 

Contactez nous pour une discussion autour de vos besoins et enjeux.